2023 – Ottmarsheim – 51 logements

51 LOGEMENTS OTTMARSHEIM – 2023

CARACTÉRISTIQUES

Phase Concours

MOA Delta Promotion

Equipe de MOE RHB, LINDER, ELAN, LOLLIER

Programme 51 logements : 14 T2, 19 T3, 8 T4, 5 T5, 2 duplex (T3 et T4) dans existant

Surface 3 530 m² / 7 949 m² d’aménagements extérieurs

Le projet de logements se situe au cœur de la ville d’Ottmarsheim, dans un cadre particulier entre patrimoine et tissu traditionnel. La parcelle est traversée par une venelle publique aux séquences paysagères variées. Elle est également irriguée d’une voie depuis l’est qui dessert un parking souterrain. Trois modes d’habitation s’installent sur cette parcelle : De l’habitation dans l’existant réhabilité, des “villas urbaines” au gabarit intermédiaire de 5 logements par unité, puis deux bandes de logements, qui conservent un gabarit de logement intermédiaire par une faible hauteur et des jeux de toiture. Les logements sont dessinés selon des principes rationnels : desserte par le nord sans coursive intérieure, double orientation nord-sud avec des prolongements extérieurs au sud. L’ensemble est proposé en construction à ossature bois à hautes performances d’enveloppe. Les toitures sont couvertes de tuiles pour s’inscrire dans le tissu. Les revêtements extérieurs alternent entre bardage bois et enduits selon les typologies.

2023 – Dijon – Groupe Scolaire Joséphine Baker

 GROUPE SCOLAIRE JOSEPHINE BAKER – Dijon – 2023

CARACTERISTIQUES

Maîtrise d’ouvrage Ville de Dijon

Type Réhabilitation et extension

Surface 2 698 m² + 2 019 m² d’aménagements extérieurs

Montant 9 125 787€ HT

Phase  Études en cours

Equipe RHB, JCBA, MAYOT PAYSAGE, NICOLAS, DB SILENCE, C2BI, CAPEM, ESSE

Missions Base, DIAG, SSI OPC, SIGN

Performance énergétiqueExistant : Respect décret tertiaire (objectif 2050 – 60% des consommations) + objectif C1 – Neuf : RE2020

Programme Salle polyvalente, école maternelle et élémentaire, périscolaire, office, salle de restauration, préaux

Approche BIM  maquette numérique 3D

Le groupe scolaire Joséphine Baker se situe dans le quartier Saint-Anne à Dijon. Il s’intègre dans un environnement patrimonial bâti comme végétal remarquable. La mise en valeur du bâti existant par des constructions neuves offre au végétal environnant une place au cœur du groupe scolaire et de l’enseignement. Toutes les extensions et constructions neuves sont traitées selon les mêmes principes de façades et de répétitivité, caractéristique des façades classiques environnantes. La généralisation d’une typologie de façade permet ainsi d’apporter une certaine unité à l’ensemble du site à travers un dialogue entre le passé et le présent.

2023 – Saint-Louis – Gymnase passif

CONTRUCTION D’UN GYMNASE PASSIF SAINT-LOUIS -2023

Phase Études

MOA Région Grand Est

Equipe de MOE RHB, SERUE, C2BI, ID

Programme Hall d’accueil, local sécurité, bureau des professeurs et des encadrants, salle de sport, rangement sportif, local ménage, bloc sanitaires, vestiaires collectifs, vestiaires encadrants, locaux techniques

Surface 1434 m²

Budget 3 040 370 € HT

Le projet de construction du gymnase au lycée Jean Mermoz à Saint Louis est guidé par la recherche d’une forme épurée et optimale, mais aussi par une réflexion à temporalité élargie, anticipant à l’instant présent, les évolutions à venir. Le nouvel équipement occupe un volume parallélépipédique simple qui créer un lien formel et visuel avec son contexte (les immeubles du quartier) et le programme (les bâtiments de l’internat) dont il fait partie. L’implantation de l’équipement favorise une lisibilité et une ouverture souhaitée sur le lycée ainsi que depuis la rue. Il assure, également, une connexion fonctionnelle avec la partie sud et nord du lycée. La massivité du volume assoie le bâtiment dans son cadre végétal, affirme sa présence, laquelle participe activement à l’identité du gymnase ainsi qu’à sa lisibilité. Cette lecture est complétée par l’expression d’un socle duquel émerge le volume du plateau sportif. L’architecture, le système constructif et la thermique entrent en corrélation pour livrer un bâtiment passif.  La conception de l’enveloppe  participe activement à la sobriété énergétique du bâtiment. Elle cherche à offrir un juste équilibre en durabilité, robustesse, douceur et convivialité.

2023 – Laxou – Gymnase Europe

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DU GYMNASE EUROPE LAXOU – 2023

CARACTERISTIQUES

Maîtrise d’ouvrage  Ville de Laxou

Type  Restructuration et extension

Surface  3 616 m² + 1 976 m² d’aménagements extérieurs

Montant 7 817 012 € HT

Phase  Études en cours

Equipe  RHB, BAGARD & LURON, KUBLER, SOLARES BAUEN, VENATHEC, TOUZANNES, BARTHES BOIS, ESSE

Missions Base + EXE, OPC, SIGN, MOB

Performance énergétiqueExistant : Respect décret tertiaire (objectif 2050 – 60% des consommations) + objectif C2 – Neuf : RE2020 + objectif C2

Programme  Hall polyvalent, Salle polyvalente, Office, Scène, Hall espace sportif, Dojo, Gymnase annexe, Gymnase restructuré, Salle de réunion/bureaux partagés, Infirmerie, Vestiaires

BIM  maquette numérique 3D

Le nouveau pôle sportif de Laxou s’intègre dans un projet global de requalification urbaine, de réhabilitation et d’extension d’un gymnase existant. Il s’implante dans un site à forte topographie et traduit une transition urbaine tant d’un point de vue temporel que physique. Entre émergence du projet au sud et immersion dans la pente au nord, le nouvel équipement sportif de Laxou tire ainsi parti de la topographie singulière du site et s’intègre harmonieusement dans le contexte urbain proche comme lointain, proposant une pluralité des points d’entrée, une mixité de situations, et une diversité des vues. Le soubassement minéral et robuste du projet accueille des émergences en zinc traduisant le rayonnement de l’équipement à l’échelle urbaine. Le hall, se veut comme la continuité du parvis public largement végétalisé guidant les usagers au cœur du projet. Largement ouvert sur les aires de jeu et la salle polyvalente, il est rythmé par divers dispositifs architecturaux : patios, hauts jours, dilation des volumes, … Autour de cet espace central, le projet s’organise de façon à favoriser les interactions entre usagers tout en permettant la dissociation des flux et l’expression de chacun, des plus petits aux plus grands, du loisir à la compétition. Des charpentes bois coiffent les aires sportives et la salle polyvalente et participent à l’ambiance de ces espaces. A travers des choix constructifs, matériels et formels stratégiques, le projet mêle robustesse et pérennité avec une certaine résilience environnementale. La volumétrie du projet, ses débords de toiture et ses hauts jours permettent de leur côté une gestion thermique contrôlée et intelligente.

2023 – Strasbourg – Groupe scolaire Eléonore

EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU GROUPE SCOLAIRE ELEONORE  STRASBOURG – 2023

CARACTERISTIQUES

Phase Concours | Extension et construction du groupe scolaire Eléonore

MOA Eurométrople de Strasbourg

Equipe de MOE RHB architectes, Aubry Lieutier (co-traitant), OTE, OTELIO, ESSE, LINDER 

Programme Construction d’un restaurant scolaire, extension et restructuration des 2 écoles maternelles et de l’école élémentaire.

Surface 5 544 m² SU + 6 519 m² d’aménagements et équipements extérieurs

Budget 16 232 044 € HT

Le groupe scolaire Eléonore se situe dans le quartier d’Hautepierre à Strasbourg. Son renouveau a été imaginé et conçu comme une collection d’espaces singuliers qui se succèdent  au cours de la journée des enfants – petits et grands. Ces espaces sont positionnés selon les logiques de fonctionnement des différents éléments de programme et leurs architectures les caractérisent selon leurs nécessitées d’usages.

Le fonctionnement du quartier d’Hautepierre en mailles confère à l’école et à ses abords une place centrale et privilégiée. L’école agit comme un poumon verdoyant au cœur de la maille, fabricant des couloirs de biodiversité dans le quartier. La mise en valeur du patrimoine bâti existant avec des matériaux durables et bio-sourcés propose une nouvelle lecture, plus claire,  du site et de ses usages.

Les espaces en rdc des maternelles sont orientés vers des espaces extérieurs protecteurs, ceinturés de végétation. La réutilisation des matériaux existant en gabions constitue l’épaisseur qui entoure et protège les écoles. La minéralité rustique de ces éléments, partiellement végétalisés, apporte un contraste avec la rigueur actuelle des constructions.

L’étage des maternelles, à l’opposé de leur rdc, est plus léger (à l’étage la protection n’est plus nécessaire) et se fond dans la cime des arbres. L’effet cabane est réel pour un dépaysement quotidien !

Les locaux partagés sont soit principalement scolaires et périscolaires (ateliers d’activités et salle polyvalente) et orientés vers la cour élémentaire, soit ouverts à tous (salle d’évolution) et orientés sur le mail.